Quelles sont les sources mobiles d’oxygène ?

Les patients sous oxygène à domicile ne sont pas pour autant cloitrés à la maison ! Il existe de nombreuses sources d’oxygène portables, adaptées à tous les besoins et à tous les modes de vie.

Le concentrateur portable

Un concentrateur portable ou mobile fonctionne de la même manière qu’un concentrateur fixe, en modèle miniature. Il utilise l’oxygène de l’air ambiant pour délivrer un air enrichi en oxygène. C’est son grand avantage : pas besoin de le remplir !  

Le concentrateur portable fonctionne sur batterie, à recharger avant de sortir. Certains modèles possèdent des batteries de rechange. Certains sont dotés d’une bandoulière ou bien d’un petit chariot.

Les concentrateurs portables peuvent fonctionner en mode continu ou en mode pulsé. En mode pulsé, c’est l’inspiration du patient qui déclenche la libération d’oxygène. A savoir : le mode pulsé n’est pas compatible avec les débit supérieurs à 3L/min.

Les petites bouteilles d’oxygène gazeux

Les bouteilles contiennent de l’oxygène sous forme gazeuse. L’oxygène y est comprimé à forte pression, ci qui nécessite des règles de sécurité complémentaires (voir ici). Un système permet de délivrer l’oxygène à une pression réduite au patient. Les bouteilles d’oxygène gazeux de petite taille peuvent se transporter en bandoulière ou sur un chariot.

Les systèmes de concentrateurs fixes et compresseurs

Certains concentrateurs peuvent être complétés d’un compresseur, qui permet de remplir des bouteilles d’oxygène en concentrant l’oxygène de l’air ambiant.

L’oxygène liquide

L’oxygène liquide se présente sous forme de petites cuves contenant l’oxygène sous sa forme liquide. L’oxygène est liquide à très basse température. La cuve fonctionne comme un thermos, et maintient l’oxygène à -183°C. Néanmoins, petit à petit, l’oxygène se réchauffe et se transforme en gaz. Il faut savoir que c’est un système qui fuit en permanence. De plus, le risque de brûlure se surajoute au risque d’incendie (voir les consignes de sécurité ici). 

L’oxygène sous sa forme liquide prend beaucoup moins de place que sous forme gazeuse. C’est son principal avantage. Néanmoins, l’oxygène liquide est un médicament couteux ; il est réservé aux patients :

  • ayant besoin d’un débit important d’oxygène (>3L/min),
  • ou déambulant beaucoup,
  • ou non satisfaits par les autres possibilités.

Critères de choix de la source mobile

C’est le prescripteur qui décide de la source mobile d’oxygène la plus appropriée pour chaque patient. Cela dépend des besoins du patient en terme de durée et de fréquence de déambulation. La source mobile sera choisie en fonction de son encombrement, de son poids, du bruit qu’elle génère, de son autonomie, en concertation avec le patient.

Dans les cas, une source mobile nécessite d’être étalonnée pour être parfaitement adaptée aux besoins du patient.  L’étalonnage peut avoir lieu lors d’un test de marche de 6 min ou bien lors d’une épreuve fonctionnelle d’exercice, en air ambiant et sous oxygène.

Auteur : Dr. Stéphanie le Guillou, Pharmacien Responsable des BPDO chez AOS

Partager cet article
Image par défaut
Stéphanie Delpous
Publications: 3

Laisser un commentaire